Décadaires de l'Agence temporaire des poids et mesures

Paris. Floréal, an 3

1 er floréal

1 er. 10 floréal ./.

agence temporaire   
des poids et mesures   
 

Tableau  du travail de l'Agence des poids et mesures pendant la première décade de floréal

feuille décadaire    
N.° 1 er

 

__________   1 er floréal ___________
Les employés nommés par l'Agence pour travailler dans ses bureaux se sont réunis au nombre de onze dans le local provisoire de l'Agence, à la Commission d'Instruction publique et sont entrés aussitôt en fonction.
Quelques autres auxquels il avoit été écrit ont témoigné leur regret de ne pouvoir accepter ou ne se sont pas rendus à l'invitation de l'Agence.

L'Agence s'est occupée de se procurer les fournitures de bureaux, registres, titres de lettres, nécessaire pour son travail.

Elle a écrit au Comité des finances de la Convention nationale pour lui présenter des vues sur la fabrication de la nouvelle monnaie, la dénomination des pièces et leur poids.

Elle a demandé au Comité d'Instruction publique de lui procurer deux mille exemplaires de la loi du 18 Germinal et mille de l'instruction du Cen. Prieur sur le Calcul décimal.

Elle a reçu du même Comité l'Arrêté relatif à l'organisation de ses bureaux.

Elle a reçu et fait passer aux 12 Commissaires chargés des opérations géodésiques les lettres du Comité d'instruction publique qui leur fait connoître leur dénomination.

Elle s'est occupée des moyens d'assurer la franchise de la correspondance.
 
Elle a invité le Cen.. Lagrange à donner à l'Ecole normale quelques leçons sur les nouvelles mesures. Ce savant promet de s'occuper de cet objet.
 
Elle a arrêté une Circulaire aux districts de toute la République pour se procurer des renseignements nécessaires sur les besoins de chaque arrondissement en nouveaux poids et mesures et les ressources qu'on peut y trouver pour leur fabrication.

                         _____________ 2 floréal ______________
Les Agents nationaux des postes aux lettres ont renvoyé à la Commission des transports la demande faite par l'Agence pour la franchise de sa correspondance. En conséquence l'Agence a renouvelé la demande auprès de cette Commission.

L'Agence continue à s'occuper des détails de l'établissement de ses Bureaux.

Elle commence à discuter un projet de distribution de travail qui détermine exactement les occupations de chaque employé.

                       _______________ 3 floréal ______________
Le Comité d'instruction publique fait passer un arrêté qui met à la disposition de l'Agence les effets qui étoient dans le local occupé par la Commission temporaire des poids et mesures et charge la Commission de l'instruction publique de faire fournir le surplus de ce qui sera nécessaire à l'établissement de l'Agence.

L'Agence écrit une seconde fois à la Commission des postes pour la franchise.

On arrête d'écrire à la Commission des travaux publics pour l'engager à presser l'introduction des nouveaux poids et mesures et du calcul décimal dans toutes les parties de service qui lui sont confiés.

L'Agence demande à la Commission temporaire des Arts de lui donner connoissance des livres, mesures, machines et dessins relatifs aux poids et mesures.

                       _______________ 4 floréal _________________
L'Agence continue à s'occuper des détails multipliés relatifs à l'établissement de ses Bureaux.
 
Elle reçoit de l'Agence de l'envoi des lois 2000 exemplaires promis de la loi du 18 Germinal, 800 de l'instruction sur le calcul décimal et mille de vocabulaire.
 
On discute une adresse aux artistes que l'on propose d'afficher dans Paris.

L'Agence arrête de provoquer l'impression d'une nouvelle instruction sur les poids et mesures devenue nécessaire par la modification que la loi du 18 Germinal a apporté aux décrets précédents, et d'y joindre un vocabulaire et une instruction élémentaire sur le calcul décimal.
Elle consulte à ce sujet différents imprimeurs. Le C
en. Dupont se charge
d'imprimer ce petit recueil pour son compte, si l'Agence veut en prendre 500 exemplaires. Il tâchera d'en établir le prix de manière à le répandre dans toute la République.

On écrit à la Commission de la Marine pour l'inviter à seconder l'adoption des nouvelles mesures dans les travaux soumis à son autorité.

L'Agence écrit à tous les Artistes qui ont passé précédemment des marchés avec le Ministre de l'intérieur relativement à la fabrication des étalons ou modèles ordonnés par les lois antérieures pour savoir où en est cette fabrication, ce qui reste de modèles a fournir et combien chacun d'eux a encore de matière entre les mains.

L'Agence reçoit de la Commission un mandat d'urgence de dix mille francs à toucher à la Trésorerie nationale.

                        _______________ 5 floréal _______________
L'Agence arrête qu'elle favorisera de tout son pouvoir la fabrication et l'émission de cannes de la longueur du mètre et divisées de manière à servir de mesures.

Elle a adressé une seconde copie de la lettre sur la division décimale de la monnaie de cuivre au Comité des finances, section des Assignats et monnaies.

Elle demande au Citoyen Darcet communication des poids étrangers quelle suppose lui avoir été confiés après la mort de Tillet.
 
Elle écrit à 12 Artistes ou savants pour les inviter à se réunir à elle le 8 afin de l'aider de leurs conseils dans la détermination de la forme des mesures linéaires.
 
La Commission met par un arrêté exprès la Maison n° 1080. à la disposition de l'Agence à l'exception des parties occupées pour son service.
        Cet arrêté est communiqué au portier.

On écrit à l'Agence des mines pour savoir ce qu'elle a fait relativement à l'adoption des mesures et divisions décimales dans le service qui lui est confié.

On adopte définitivement la rédaction de l'Adresse aux Artistes sauf addition qu'il conviendra d'y faire à la suite de la conférence du huit.

                          ____________ 6 floréal ____________
On écrit à l'Agence ou Bureau des Domaines nationaux du Département de Paris pour lui communiquer l'arrêté du Comité d'instruction publique qui met à la disposition de l'Agence le mobilier existant dans le local occupé par la Commission temporaire des poids et mesures et dont le Cen. Journiac est gardien. On la prévient des dispositions qui sont faites pour faire transporter ce mobilier dont le même  Journiac restera dépositaire.
 
On s'occupe de réunir tout ce que l'on peut se procurer, tant au Comité que chez les Artistes, de différents instruments de mesure linéaire pour servir à la conférence du huit.
 
Le mandat d'urgence est touché à la Trésorerie nationale et les dix mille francs remis à l'Agence.
 
Le Cen. Ponchet de Rouen remet un mémoire sur l'application des mesures et poids républicains à la détermination de finesse des fils.
                         _____________ 7 floréal ______________
L'Agence s'occupe de l'installation de ses Bureaux dans son nouveau local.
 
Elle commence à y faire porter les effets provenant du local de la Commission temporaire des poids et mesures.
    Elle avertit les Artistes chargés de la fabrication des modèles en cuivre pour les mesures de capacité de suspendre la gravure des noms attendu les changements résultants de la loi du 18 Germinal.
    L'Agence apprend qu'il a été fondu des flacons pour modèles conformes au voeu qu'elle a émis et communiqué au Comité des finances.
 
Elle écrit à la Commission du Commerce pour avoir accès dans les dépôts de cette commission et y puiser les connoissances nécessaires à ses travaux. Elle charge son secrétaire de suivre cet objet.
 
Un de ses membres se transporte à la Commission des transports pour l'affaire de la franchise.
                        _______________ 8 floréal ______________
Deux Artistes potiers d'étain demandent qu'on s'occupe de déterminer les formes des mesures de capacité pour les liquides. L'Agence leur promet de s'occuper de cet objet lorsque la question des mesures linéaires aura été traitée.
 
On arrête une série de questions à Communiquer aux artistes dans la séance du soir.
 
La Commission des transports annonce que les lettres adressées à l'Agence seront franches et que pour celles qu'elle écrira elle pourra se servir de l'estampille de la Commission.
 
On écrit à l'Agence des Messageries pour l'inviter à donner connoissance des poids nécessaires pour le service dont elle est chargée.
 
Le soir a été tenue la conférence indiquée. Les savants et artistes convoqués s'y sont rendus. On a discuté successivement les principales questions relatives aux mesures linéaires : l'Agence a recueilli des lumières qui la guideront dans la détermination des formes de ses mesures, dont elle est chargée par l'article XV de la loi du 18 Germinal. Elle a aussi consulté les Citoyens présents sur le choix d'un Artiste chargé de l'apposition du poinçon.


2 ème floréal

Tableau  du travail de l'Agence des poids et
mesures pendant la première décade de floréal
9 floréal

L'Agence a adressé une lettre à la Commission des armées et poudre pour l'inviter à communiquer ses vues sur les ressources que les ateliers qui sont pour sa Direction peuvent offrir pour l'établissement de l'uniformité des poids et mesures.

Elle a invité le Cit. Cousch, auteur d'une machine à diviser le mètre à venir conférer avec elle, sur les moyens de la mettre au plutôt en activité.
 
Elle a adressé aux quarante huit sections de Paris, une série de questions analogues aux poids et mesures et auxquelles elle les invite à lui faire passer des réponses.

 Elle a écrit une lettre à l'Agence des lois pour l'inviter à faire livrer incessamment à l'impression une adresse qu'elle a faite aux artistes et amateurs éclairés des arts pour les engager à communiquer à l'Agence tous les moyens mécaniques ou autres qui sont en leur pouvoir pour la plus économique et la plus prompte exécution des nouveaux poids et mesures

11 flo. l
L'agence s'est occupée avec le Cit. Prieur de la correction de l'épreuve de la nouvelle instruction sur les poids et mesures que le Cit. Dupont est chargé d'imprimer.

 Après avoir conféré avec le Cit. Kutrh, artiste méchanicien, elle l'a engagé à mettre promptement la dernière main à la machine qu'il a inventé pour diviser les mètres dans leur totalité.

Elle a eu une conférence particulière avec un élève de l'Ecole normale, envoyé par le District de Cluse Dép.nt du Montblanc qui s'offre à être correspondans de l'Agence pour la propagation des nouvelles mesures.

12 flo.l
L'Agence a reçu de l'Agence des lois les exemplaires imprimés du placard de son adresse aux Artistes et de suite a procédé à la faire afficher dans Paris.
    Elle a invité le Cit. Paroisse fabricateur et échantilleur des poids et mesures du Dep.nt   du Montblanc qui lui a offert ses services à venir conférer avec elle sur l'objet de sa demande.

    L'Agence a fait des démarches auprès de la Commission du Commerce et approvisionnement à l'effet d'obtenir de l'agence ci devant chargée de la loi sur le maximum de renseignements relatifs à l'industrie manufacturière sous le rapport des poids et mesures.
 
Elle a invité plusieurs auteurs de feuilles périodiques à insérer dans leurs ouvrages, l'adresse aux artistes.
 
Elle s'est occupée des moyens de fournir aux élèves de l'école normale une Canne-mètre à l'effet de propager la connoissance des nouvelles mesures dans leur district respectif.
Elle a invité le Cit. Gatteaux graveur g.al des assignats à venir conférer avec elle sur la forme à donner aux poinçons qu'il conviendroit de faire apposer sur les mesures vérifiées.

Les Artistes réunis en l'enclos de la raison remettent un tableau des prix auxquels ils pourront mettre dans le commerce les différentes mesures linéaires dont ils s'occupent journellement.
 
L'agence s'occupe d'un rapport à présenter au Comité à l'effet qu'il statue sur la fourniture de cannes-mètre à distribuer aux élèves de l'école normale.
 
L'agence a procédé à l'installation de 12 Commissaires nommés pour suivre les opérations relatives à la détermination de l'unité des mesures. Les Commissaires se réuniront sous les primidés de chaque décade.

13 flo.l
Elle a écrit à plusieurs artistes amateurs pour les engager à correspondre avec elle.
 
Elle a pris une délibération relative à la forme, la matière, la division et la vérification des mesures linéaires.

Elle a entendu le Cit. Gatteaux sur la forme à donner aux poinçons dont doivent être marquées les nouvelles mesures avant d'être émises dans le commerce.
 
Elle a engagé plusieurs graveurs et imprimeurs à venir conférer avec elle sur les moyens les plus économiques afin de répandre dans le public des mètres imprimés ou gravées sur papier.

14 flo.l
Les Artistes invités à venir conférer avec l'agence sur les moyens d'émettre dans le public des mètres gravés ou imprimés sont venus présenter leurs idées à ce sujet.

    L'Agence a invité le Cit.Parvisse échantilleur des poids et mesures dans le Dép, nt  du Montblanc à lui présenter un mémoire concernant différents moyens d'éviter les fraudes et malversations les plus usitées parmi les marchands et qu'il a pu remarquer dans l'exercice de ses fonctions.

Elle a écrit aux Représentants du peuple Députés du Jura pour les inviter à lui indiquer des personnes avec qui elle pourroit correspondre dans ce Dép nt.  à l'effet d'avoir des renseignements sur ses ressources industrielles.

15 flo.l
 Un Elève de l'école normale du Dépnt. de la Moselle est venu annoncer à l'Agence différents moyens pour les divisions du mètre, il a été invité à remettre un mémoire sur cet objet.
 
Le Cnt. Marchand imprimeur a demandé à conférer sur un ouvrage de sa composition propre à servir d'instruction pour les nouvelles mesures. Il a été prié de se rendre à ce sujet décadi prochain en la maison de l'Agence.
16 flo.l
    L'Agence a reçu d'un Potier d'étain qui s'est occupé constamment de la forme des nouvelles mesures, une suite de celles pour les liquides depuis le litre jusques y compris le décilitre.
 
    Les Artistes réunis dans l'enclos de la raison sont venus soumettre un avis qu'ils se proposent de publier pour annoncer les travaux qui ont lieu dans leur établissement touchant les poids et mesures, l'Agence les a invité à le suspendre jusques à ce qu'il ait été pris par le Comité un arrêté définitif sur ce qui concerne la vérification des ouvrages qu'il conviendra alors de livrer au commerce.

    Le Citoyen Prieur est venu conférer avec l'Agence sur un errata à faire insérer à la suite des anciennes instructions qui se répandent journellement dans le public.
 
    Le Cit. Gatteaux a présenté des modèles de poinçons à apposer sur les différentes mesures linéaires, après qu'il a été statué sur les plus convenables, il a été invité à s'en occuper sur le champ.

17 flo.l
    Elle a approuvé un dessin pour modèle de poinçon présenté par le Cit. Gatteaux et arrêté qu'il sera mis sous les yeux du Comité, auquel sera soumis un projet d'arrêté à cet effet.
 
    Elle a reçut deux arrêtés du Comité en date du 16. de ce mois, le 1 er qui approuve la livraison à faire à chacun des élèves de l'Ecole normale, d'une Canne d'un mètre sur laquelle il sera apposé un timbre portant les mots -Ecole normale. Le 2 e arrêté autorise à nommer a Paris un vérificateur des mesures nouvelles.
 
Elle a écrit au Cit. Gatteaux pour l'inviter à faire fabriquer au plutôt le timbre qui doit être apposé sur les Cannes à délivrer aux élèves de l' école normale.
 
Elle arrête les corrections à faire à la nomenclature qui se trouve à la suite des instructions sur les poids et les mesures publiés avant le décret du 18 Germinal.
 
18 flo.l
L'Agence a envoyé au C. Dupont une copie corrigée du petit ouvrage qu'il doit imprimer sur les poids et mesures et l'invite à en faire tirer au plutôt le nombre d'exemplaires suffisans pour être distribués aux Elèves de l'école normale, un peu avant leur départ.

L'agence a donné avis à la Commission de l'arrêté du Comité relatif à la fourniture à faire par le C.. Dupont aux élèves de l'école normale afin qu'elle s'entende avec cet imprimeur relativement aux fraix qui résulteront de cette fourniture.
 
    Elle prévient les artistes réunis de l'arrêté du Comité portant qu'il sera remis aux mêmes élèves une Canne-mètre, elle les invite à en faire terminer promptement le nombre nécessaire aux prix fixés par l'arrêté.

    Elle a reçu un exemplaire de la seconde édition de l'instruction sur les poids et mesures publiée par la Commission temporaire que lui a présenté le Cit. Marebarre imprimeur, elle a arrêté que copie des corrections de cet ouvrage dont elle alloit s'occuper seroit remise, au dit Citoyen.

Les Membres composant l'Agence temporaire des poids et mesures.
 
 

Gattey

Coquebert

Legendre


Document des Archives Nationales : F 17 1237


   

Rechercher sur ce site:

 

  

 
   

MétrologieHistoireEnseignementSourcesIndex

M'écrire

Mise à jour le 19 août 1999 par
Marie-Ange Cotteret